Poème ayant reçu le Prix de l’Avenir et du Chèvrefeuille au concours des Cordées

Publié le par REGARDS

Maman,

 

Maman, les mots si longtemps bloqués se libèrent enfin dans cette lettre ouverte qu’aujourd’hui je te dédie. Libres comme je le suis dans ma tête et par ces coups de force écrits qui s’envolent en ton hommage, Maman, pour cette vie que je te dois. Cette vie que tu ne t’es pas contentée de m’offrir, comme l’on offre - humble mais sincère - un sourire, mais que tu as su aussi renouveler à chacune de ses étapes clefs.

 

Maman, c’est lorsque je pense à toi que mes yeux s’illuminent, autant que mes joies pourraient grincer pour toutes les fois où, face à l’adversité, tu as assuré triomphante, mais le cœur serré. Si tu as déposée sur moi l’allégresse, je n’ai pas toujours su l’éparpiller assez sur tes frêles épaules qui ne m’ont pourtant jamais lâchée. Cette lettre pour toutes les larmes que tu n’as pas versées quand, au loin, une nouvelle bataille se déclarait, laissant une fois de plus à terre leurs esprits emprisonnés.

 

Maman, je pourrais simplement te remercier, mais la banalité n’a pas sa place dans ce courrier que chaque lettre porte comme l’expression de ma tendresse démesurée et pourtant à ton égard rarement exprimée. Reçois ce présent comme une étreinte au goût d’exclusivité, si lors d’un moment unique elle m’avait été autorisée. Présent que tu m’as offert par le passé pour m’ouvrir les portes d’un horizon d’avenir.

 

Maman, je t’aime très fort, et m’envahit une immense fierté en te voyant si forte et si belle lorsque me regagnent ces souvenirs imprimés. Ma plus grande richesse provient de toi, que chaque jour contre mon cœur je berce de battements réguliers, Maman, et qui m’aide lorsque pèse la douleur, à continuer d’avancer.

 

Mon quotidien est un défi que j’accueille avec sourire mais non sans difficulté, celui d’être à la hauteur des valeurs que tu as pris le temps de m’inculquer.

 

Avec tout mon amour…

 

Ta fille qui t’aime

 

 

 

Laëtitia PETITJEAN

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article