C'est le printemps

Publié le par REGARDS

Le printemps à la fenêtre…

 

Alors que l’heure est matinale

J’assiste à la venue au monde

De la saison printanière.

Pourtant tout semblait reposer

Tout paraissait encor dormir.

La primevère mit son nez

Pardessus son large feuillage.

 Dépliant ses mains dans le jour

Se laisse bercer au soleil.

C’est un bonheur uni du chant

De la lyre, ouvrant le matin.

Dans ses voiles printaniers,

Le vent se glisse à mon oreille,

Laissant frémir une chanson.

Les arbres longtemps admirés,

Le pré encore ébouriffé,

Dans ce sensible matin bleu

Vibraient de mon étonnement.

La nature ainsi mise à nue

Là, se révèle un Dieu poète.

 

Cécile Meyer-Gavillet

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article