Voeux de Pascal Lecordier

Publié le par REGARDS

S’approcher surement de la fin d’un chemin.

Compter chaque matin, chaque jour qui se lève.

Nourrir l’angoisse au cœur de chaque lendemain,

Car il va bien falloir que ce présent s’achève.

 

Comment rester serein pour aller de l’avant

Quand tout est incertain, quand foisonne le vide.

Une ancre nous retient. Les souvenirs d’avant

Font à notre horizon comme une pyramide.

 

Bien sûr, le temps suivra son cours. Vers quels destins ?

Il reste, au demeurant, qu’il faut tourner la page.

Ouvrir un autre livre, y graver d’autres faims.

Toujours avec ardeur s’y donner davantage.

Publié dans Poésies

Commenter cet article