Un jour des femmes, quelle dérision par Marcelle Betbeder

Publié le par REGARDS

Un jour des femmes, quelle dérision !
Car la FEMME est aussi et surtout :
Elle est celle que l'on bat comme plâtre et qui en meurt,
celle que l'on excise, celle que l'on grillage,
celle que l'on lapide
celle qui n'est qu'une machine à enfanter "des enfants de sexe MALE".

Je pleure sur ces femmes que l'on martyrise,
que l'on détruit et
je pleure aussi sur celles que l'on vend comme une marchandise,
que l'on déflore dès qu'elle est pubère à 11 ou 12 ans,
sur celles que l'on viole sans souci de ses souffrances.
Non je ne veux pas de Jour des femmes,
c'est une vie qu'il faut leur redonner
Pas des fleurs !
 
 
Marcelle Betbeder

Publié dans Poésies

Commenter cet article