Article publié depuis Overblog et Twitter et Facebook

Publié le par REGARDS

La nostalgie n'est pas la tristesse.

Elle n'accable pas, ne gémit pas.

Elle est comme une compagne

Du même âge que nous

Qui a vécu les mêmes joies que nous.

 

La nostalgie est silencieuse.

Elle ne parle que dans la solitude.

C'est une mémoire magique

Qui ramène les souvenirs

Et, un instant, elle fait revivre

Des pages vieilles, mais belles,

Et les enjolive délicatement

De larges bordures dorées.

 

La nostalgie, c'est comme un voilier

Qui glisse sur une mer calme

Et qui, sur des rivages perdus,

Accoste sous le même soleil

D'un jour enchanté d'antan.

 

Elle est comme un coffre aux trésors

Qui a conservé dans son sein

Des êtres, des moments des soupirs

Et qui, avec les ans passés,

En a centuplé la valeur.

 

La nostalgie, c'est une âme

Qui ne peut pas mourir

Car, au bonheur présent,

Elle ajoute l'arôme capiteux

Des vins longtemps vieillis.

 

 

Philippe Bédard

Publié dans Poésies

Commenter cet article