Poésie éparse de Gérard Courtade

Publié le par REGARDS

Poésie éparse de Gérard Courtade

Résumé du recueil :

« L'espérance se dénoue peu à peu Elle s'enfuit tout le long de la Seine M'abandonne avec mon corps de vieux Parmi tous ces êtres remplis de haine La victoire était mon espérance Elle se meurt atrocement dans ma vie Me torturant d'une façon intense Aux chacals qui hurlent je fais envie » C'est en homme seul, abandonné, irrémédiablement exilé des autres que se peint le poète G. Courtade dans ce recueil aux notes amères et aux tonalités crépusculaires.


« Poésie éparse » est ainsi de ces œuvres au noir qui disent, sans concession, la rupture consommée entre un homme et le monde, et ceci à l'aide de mots d'une désarmante justesse. En somme, une sombre pépite poétique...

Publié dans actualités de chacun

Commenter cet article

LN 02/07/2016 16:52

Merci de nous faire connaître ce poète! Merci Monsieur Courtade de votre soin à partager vos émotions.à suivre...
Amitiés LN