L'évolution sur notre chemin de Jacqueline Lahsen

Publié le par REGARDS

photo de DèsLou

photo de DèsLou

 

En nous propulsant dans ce monde nous sommes semblables à un sol en friche… Une terre  inculte, avec pour seul bagage : la vie, un héritage de gènes et une volonté inné de vivre.

 

Au début, une main protectrice nous guide, un balisage méticuleux est mis en place, nous apprenons certains rudiments pour avancer sans risques inutiles, pour éviter les erreurs car le retour en arrière est impossible…

C’est  avec fougue et inconscience que nous, nous aventurons sur cet étroit chemin, qui de prime abord  paraît exaltant et d’accès facile, nous  prenons le temps d’y folâtrer et rêvons de posséder l’univers… Curieux et indisciplinés, nous  sommes attirés par les chemins de traverse aux embûches innombrables. Nous y découvrons le danger et les risques liés…

Le paysage est magnifique varié, les découvertes multiples, nous  sommes subjugués par tant de splendeur. Avides, nous absorbons telle une éponge, ce monde qui nous chavire le cœur… L’impatience nous anime, nous aspirons à atteindre rapidement le sommet, pour admirer le soleil au zénith et enlacer l’univers.

 "Devenir et dominer !"

 

Impétueux, ignorant la maîtrise, la patience et l’utilité de la réflexion, celle qui permet de canaliser, d’orienter et de poser quelques garde-fous… Nous progressons à grands pas sur ce chemin  aux étapes incontournables où foisonnent, épreuves, peines, rencontres… Joies et  bonheurs sont plus fragiles et si précieux  qu’ils nécessitent des soins particuliers, minutieux, ils s’arrosent d’amour et de tendresse… 

Chaque nouvelle étape nous interpelle, l’enthousiasme nous pousse et l’impatience  un moteur puissant…Puis, le chemin s’élargit, des croisements surgissent, nous faisons connaissance avec l’hésitation et les erreurs…Quelques obstacles ralentissent  l’ascension, mais de merveilleuses rencontres nous insufflent courage et force… Notre bagage prend de l’ampleur, fouillis hétéroclites de connaissances, sentiments, valeurs …

 

Les intempéries sont innombrables. Tempêtes et orages nous cinglent et nous déstabilisent nous prenons conscience de notre vulnérabilité, mais rien ne peut arrêter notre  trajectoire et nous moissonnons avec volupté les richesses qui croissent sur notre parcours, tout en poussant notre cœur vers de ponctuelles  déraisons…

Au fil du temps, le décor se transforme, le paysage s’adoucit… L’herbe pousse toujours, drue et vigoureuse, avec de-ci de-là des touffes plus tendres… Certaines balises deviennent invisibles ou plutôt nous les ignorons… Une nouvelle assurance  guide nos pas, le rendant plus posé, notre curiosité s’affûte en positivant nos actions…

 

Arrive cette étape où l’on se décharge des bagages encombrants ou inutiles…Un tri minutieux et difficile s’effectue. Nous préservons le lot de sentiments, dépoussiérons certains, défroissant ou adoucissant l’aspect d’autres… Notre patience s’affine, d’autres projets se juxtaposent aux précédents ou les évincent…

Une multitude de chemins, mais un seul reste accessible à chacun sans pouvoir en dévier…Et nous voici moins impatients  d’atteindre le sommet, chacun de nos pas devient précieux. Nous aspirons à profiter de l’instant présent, à côtoyer les autres… Nous comprenons que l’impatience ne résout rien…

 

Nous  prenons pied sur un nouveau tronçon de chemin, les pauses plus longues rythment le temps  plus harmonieusement… Nous  devenons plus posés, notre  force n’est  plus physique… Les battements de notre cœur prennent un rythme moins fougueux  il change  de partition… Une nouvelle racine, plus courte, mais plus robuste, surgit sur le parcours produisant un nouveau fruit : la sagesse !

 

Nous atteignons l’ultime étape, celle où se conte le passé où se vit le présent où apparaît en filigrane l’avenir où toutes les saveurs sont exacerbées…

La balise est encore solide et colorée, le temps change de dimension, sur ce long trajet nous avons "appris" la vie et nous découvrons que nous apprenons bien plus en écoutant les autres qu’en voulant imposer notre propre conception. Le soleil éclaire le chemin de tout le monde, mais sa clarté est perçue différemment pour chacun d’entre nous…

Cela demeure une étape fructueuse, le cœur irrigue encore de belles valeurs et la générosité y prend ses quartiers d’hiver.

 

L’esprit reste  allègre, tandis que le pas devient plus lourd, plus hésitant, mais il adhère encore avec force sur le chemin… Pour ma part, le parcours, n’est pas achevé, la cime encore invisible et le chemin  recouvert de broussailles cachent soigneusement la dernière balise…Je découvre le bienfait des pauses, celles qui permettent de se ressourcer…

 

Le grand chemin est  incontournable, mais nullement rigide, il permet à chacun de nous, d’opter pour des "choix", d’éviter certaines chutes, il est parsemé d’opportunités…

Il nous permet d’évoluer, de grandir en fonction de notre personnalité, il n’est pas robotisé, mais laborieux et abrupt… Par chance, nous venons au monde avec une âme de randonneur et rapidement, adaptons  notre "pas" en lui impulsant le bon rythme et grâce à notre volonté il restera constant…

Le chemin de la vie ne ressemble à aucun autre. Il est gravé dans la balise : destin !

N’enviez jamais celui des autres, il est peut-être plus pénible que le vôtre ou moins ensoleillée. Mais il est  pour tout le monde pavé d’ornières, d’obstacles et c’est cela qui nous rend fort(e).

Pour le moment je conjugue ma vie au présent.

Pour le futur, je ne peux que préparer ce verbe : Je verrai !

 

 

 

                                                                  Jacqueline Lahsen

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LN 02/04/2018 18:15

Bravo pour la photo et le texte et pour ne pas renier mon vécu je le dirai à la façon:
"Ben dame c'é ben vrrré tout ça!"
Avec un sourire et mes amitiés!
LN