NOTRE PLANÈTE en BLEUS de Paulette Cantan-Grison

Publié le par REGARDS

 
 
Globe -céruléen- suspendu dans l’impalpable éther, la planète -bleue-
Agrée les rayons immaculés du soleil généreux.
Les vents mystérieux dansent avec les nuages et soufflent conquérants,
Ils expédient l’énergie solaire, tout autour de la terre, qui ne se défend.
Ils diffusent intensément ses faisceaux arsenicaux et ardents,
Les noient dans la turbulence -turquoise- des océans.
 
La luminosité céleste se décompose câline,
Sur le prisme naturel de l’atmosphère cristalline.
Perfide et cruelle, elle mord en un baiser de feu insidieux, la banquise,
-Qui en pleurs, bouleversée, se désagrège en craquements sinistres.- Elle excise
Les glaciers -cobalt-, et génère des failles -bleuâtres- monstrueuses,
Étalant ses tentacules de cristaux -bleutés-, gigantesques miroirs d’hydre -givrée-.
 
La réverbération sur la couverture polaire, assoupie et laminée,
Dégèle la calotte glacière, et sa chaleur néfaste augmente le niveau des océans -curaçao-.
L’eau -marine- submerge les villes côtières, d’une amertume -pervenche- acide, qui anéantie,
Engloutie les ilots, enfante ouragans -ardoise- ravageurs et cyclones indomptés.
La terre plonge inexorablement sous l’eau -outremer- scélérate,
Lapée par tout ce- lapis-lazuli,- dévorée progressivement, sans hâte…
 
-Lilas- des mers confondu avec -l’azur- du ciel dans la ligne d’horizon;
Planète de plus en plus -bleue-,
Damnée et éperdue,
Évanouie, diluée dans l‘univers -« bleu poison »-…
 
 
 
Paulette Cantan-Grison
 

Publié dans Artiste du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article