Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Louis Fontas nous a quitté

Publié le par REGARDS

 

louis-fontas.JPG

 

 

Il nous avait gentiment envoyé ce texte en mai.

Louis nous a quitté ce dimanche 28 août...

Sans doute participera-t-il à la réunion de poètes que notre ami Henry Meillant prépare sur son étoile.

 

Bonne route Louis et que vos mots traversent les galaxies pour entrer en nos coeurs.

 


 

SAVOIR DIRE "MERCI"

 

 

Quand les cœurs soulagés expriment leurs mercis

Pour les bienfaits reçus, créateurs d’espérance

En tes jours libérés d’excès de tempérance,

Ils apprécient l’espoir d’avenirs éclaircis.

 

Savoir dire "merci" est vraiment peu de chose,

Un geste de devoir, une pulsion d’amour,

Un acte généreux teinté d’un peu d’humour…
Pour notre créancier, quel doux parfum de rose !

 

Apprenons aux enfants ce mot de politesse,

Ils doivent, tout petits, bannir la petitesse

Accablant les esprits sans éducation.

 

Une fois citoyen, d’espérance comblé,

Chacun voudra hisser sa propre nation

Au pîc aussi doré que l’est un champ de blé !

 

 Louis Fontas

Partager cet article

Repost 0

Au coeur de l'amitié

Publié le par REGARDS

J’ai serré des centaines de mains, et finalement, j’ai contemplé :

Ma ligne de vie qui serpentait, qu’en ai-je fait ? Combien de temps m’est donné ?

Ma ligne de cœur qui naviguait ai-je bien suivi son cours ?

Ma ligne de tête qui restait bien droite ai-je bien compris son message ?

Ma ligne de chance qui tremblait l’ai-je bien partagée ?

 

Et me voilà au cœur de l’amitié ; chaque main serrée, chaque sourire échangé, m’ont-ils rapprochée de la douceur et de la tendresse ?

Alors, j’ai demandé à mes mains de ne jamais servir la violence, à mon cœur de ne jamais connaître la haine, à ma tête de cheminer dans les étoiles, à ma chance de me donner la force nécessaire pour avancer vers mon destin.

Quand tous les rendez vous furent pris, je me suis glissée sur le rayon de la paix, j’ai éclairé la bougie de l’amitié, et j’ai fêté le monde à construire.

Alors, oui, j’ai repris toute mon énergie, pour que chaque poignée de mains, soit le symbole de la vie douceur

 


 

 de Martine Goblet

Publié dans coups de coeur

Partager cet article

Repost 0

Appel à textes pour les prochains N° de notre revue 2000 Regards

Publié le par REGARDS

Logo-revue-detouree.gif

 

 

Notre association édite une revue artistique et littéraire distribuée sur toute la France et dans divers pays étranger.

La publication de votre texte ou dessin et peinture est gratuite pour les artistes et écrivains. Nulle obligation d'abonnement ou adhésion, mais il ne nous est pas possible de vous offrir la revue.

 

Voici les prochains thèmes :

 

N° 48 - Les bêtes sont nos amies - janvier 2012

N° 49 - Notre amie la terre - avril 2012

N° 50 - Quelques gouttes de vie - juillet 2012

N° 51 - Semailles - octobre 2012

N° 52 – La nuit est belle ! – janvier 2013

N° 53 - Gourmandises - avril 2013

N° 54 - Demain mon ami - juillet 2013

N° 55 - Mains tendues - Octobre 2013

N° 56 - Chante l'eau - Janvier 2014

N° 57 - Les âges de la vie – avril 2014

N° 58 – Le masque – Juillet 2014


 

Les peintres n'ont pas obligation de thème

Pour les contes ou nouvelles : 1 page 21 x 29,7 maximum

 

Merci d’envoyer vos textes, dessins Noir et Blanc ou couleur

(Textes si possible sur fichier Word ou équivalent)

Avec obligatoirement une épreuve imprimée)

Les textes et photos ne seront pas rendus

 (sauf à votre demande et avec affranchissement correspondant)

 

Inscrire : Bon pour participation, date et signature. Merci

 

Revue 2000 Regards

9 rue Frabc Nohain

58000 Nevers

06 25 02 31 3220 - 03 86 36 34 03

association.regards@regards.asso.fr



Publié dans 2000regards

Partager cet article

Repost 0

Les Joueurs de Thierry Batt

Publié le par REGARDS

Les joueurs

 

 

 

Les joueurs de cartes devant moi

Sont assis en carré autour de la table

Baignée de la lumière grillagée d’une fenêtre

Ils abattent des as des piques et des carreaux

Se tenant le ventre parlant fort

Laissant leur poing tomber sur la pioche et sur la nappe

En même temps que les trèfles qui coupent

Leur jeu en éventail dans leur main droite

Souffle des jurons et des mots

A leur tête noire rouge

Et grise d’eau de vie

Ils fument se tournent et se retournent

Dans leur jeu manque la dame de cœur

Elle se pavane sur mes genoux

Ma main sur les seins


 

Thierry BATT

Publié dans coups de coeur

Partager cet article

Repost 0