AINSI de Maurice Carême

Publié le par REGARDS

         Ainsi j’étais au fond de toi

         Comme un peu d’eau tremblante

         Dans un vase pur.

 

         Ainsi tes yeux voyaient pour moi,

         Ainsi tes pieds marchaient pour moi,

         Ainsi ta chair souffrait pour moi,

 

         Ainsi tes pauvres mains,

         Lasses d’avoir lutté pour moi,

         C’est sur moi que tu les croisais,

 

         Ainsi ton cœur battait pour moi

         Et c’est avec ton sang

         Que tu faisais mon cœur.

 

         Ma mère,

         Tu es bénie

         Entre toutes les femmes.

 


 

 Maurice Carême

Mère

 © Fondation Maurice Carême

 

Publié dans Artiste du jour

Commenter cet article