Artiste du jour : Jean-Jacques Bloch

Publié le par REGARDS

Les courses

 

 

 

 

Il  se nourrit très peu, juste un repas d’oiseau,

Et son corps amaigri, frêle comme un roseau

A perdu sa force virile.

Au lieu de fréquenter le commerce local

En perte de clients dans le monde rural,

Il se ravitaille à la ville.

 

 

Hebdomadairement dans un supermarché

Il prend légumes, fruits et son bifteck haché,

Ayant acquis la certitude

Que les produits y sont plus frais par leur débit

Mais puisque le poète y trouve son profit

Pourquoi donc changer d’habitude ?

 

 

Après avoir quitté l’état de citadin,

Très vague souvenir dans un passé lointain,

Il vit comme un anachorète.

Pourquoi le critiquer ? Sans doute a-t-il raison

S’il aime s’isoler dans sa vieille maison

Avec la Muse, en tête-à-tête.

Publié dans Artiste du jour

Commenter cet article