BOUTONS DE ROSES

Publié le par REGARDS

Pourquoi, à la lisière de l’automne,

Du rosier déjà dégarni,

De timides boutons layettés

Comme de mignons nouveau-nés,

Résistent-ils au mauvais sort?

 

Les branches mères taries de sève,

Ne suffisent plus à les nourrir.

À peine au bord de la vie,

Faute de lait et de chaleur,

Ils n’arrivent pas à éclore.

 

Pourtant, lorsqu’un regard attendri,

Comme une nourrice de relève,

Chaque matin, sur eux se pose,

Leurs  pétales lentement s’ouvrent.

 

 

 

Philippe Bédard

Publié dans Artiste du jour

Commenter cet article