BOUTONS DE ROSES

Publié le par REGARDS

Pourquoi, à la lisière de l’automne,

Du rosier déjà dégarni,

De timides boutons layettés

Comme de mignons nouveau-nés,

Résistent-ils au mauvais sort?

 

Les branches mères taries de sève,

Ne suffisent plus à les nourrir.

À peine au bord de la vie,

Faute de lait et de chaleur,

Ils n’arrivent pas à éclore.

 

Pourtant, lorsqu’un regard attendri,

Comme une nourrice de relève,

Chaque matin, sur eux se pose,

Leurs  pétales lentement s’ouvrent.

 

 

 

Philippe Bédard

Publié dans Artiste du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article