En écoute : Les quatre saisons de Simone Gailleux

Publié le par REGARDS

Retrouver ce texte écrit par Simone Gailleux et lu par Jacky Questel

(Cliquer sur le titre pour écouter)


 

Les quatre saisons

 

 

 

 

Les feuilles tendrement

Caressent leurs ramures

Dans le vent qui murmure,

Berçant tout doucement

Les petits nids d’oiseaux

Frileusement cachés.

Nids douillet qui bientôt

S’égaieront gentiment

De gazouillis si purs,

Si prometteurs de vie,
En précédant l’envol

Dans le ciel du printemps.

Là-haut vers le zénith

L’astre ardent balayant

De ses bienfaits la terre,

Dardant tous ses rayons

Dessus les champs de blé,

Déchaînant ses orages

Qui zèbrent le ciel noir,
Dégageant bientôt le soleil

Grand maître de l’été,

Qui soudain fraîchissant

Nous emmène au spectacle

Coloré de l’automne

Forêts cuivrées, rouge et or,

Terres nues, labourées…

Les dernières feuilles mortes

Qui volent dans le vent

Comme des voiliers ivres,

Mettent à nu les arbres

Qu’estompe le brouillard

Et frissonnent déjà

Sous les premiers assauts

Des avant-froids d’hiver.

Les perles scintillant

Aux toiles des épeires

Ornent jardins et haies.

Les aubes embrumées

Font un voile à mon cœur

Et les feuilles roussies

De la mélancolie.

 

 

Et passera le temps …

Et passera l’hiver.

De la cinglante bise

A l’immaculé voile,

Des jours sombres et gris

Aux soirées translucides.

Blottie au pied de l’âtre,

Emmitouflée de châles,

Vent hurlant au dehors.

Froide et mortelle saison

Des êtres sans abri.

Heureusement bientôt

Pointera le nez rose

D’un tout nouveau printemps

 

Simone Gailleux

 

Publié dans A lire et à écouter

Commenter cet article