La main de Bernadette Gonet

Publié le par REGARDS

La main qui se présente tout nue,

Cette main que l’on serre dans la rue,

La main qui se tend à moi,

Cette main que je ne connais pas.

 

Partie du corps bien animée,

Tu touches à toutes activités,

L’homme a besoin de toi,

Mais il ne comprend pas.

 

Un jour tu ne bouges plus,

Tu étais mon inconnue,

Je veux te commander,

Mais je t’ai condamnée.

 

Je te cherche et t’appelle,

Je te veux toujours belle,

Tes fonctions sont limitées,

Mais elles sont tant désirées.

 

Heureux celui dont les mains,

Auront un lendemain,

Qu’il les observe et les caresses,

Elles méritent cette tendresse.

 

 

Bernadette Gonet

 

Publié dans Artiste du jour

Commenter cet article