Le mariage des fleurs

Publié le par REGARDS

Moi, dit l’humble violette,

C’est l’œillet que je choisirais,

Je suis si modeste, si discrète,

Que de secrets je lui confierais.

 

Moi, dit la coquine pâquerette,

Je rêve du muguet des bois,

Je sais qu’il fait tinter ses clochettes,

Pour montrer qu’il n’est pas de bois.

 

Moi, dit la douce pensée,

Pour lui chuchoter mes tendres mots,

Je prendrais un jeune pourpier,

Afin de goûter sans cesse au renouveau.

 

Moi, dit la somptueuse rose,

Pour égaler son divin parfum,

Je m’attacherais au lilas mauve,

Dont l’arôme se répand si surfin.

 

Moi, dit la petite pervenche,

J’aimerais bien le lys si blanc,

Pour qu’amoureusement il se penche,

Et me charme, et me berce doucement.

 

C’est ainsi  que les fleurs osent

Imaginer leur mariage avec humour,

C’est ainsi que leurs unions causent

A la nature, bien des tracas sur leurs amours…  

 


Christian Blanchard

Publié dans Artiste du jour

Commenter cet article