Les pensées de Martine

Publié le par REGARDS

Un soir, promenant le chien, je parcourais les chemins, les pieds écorchant les pierres, domestiquant les herbes folles qui se reposaient sur la terre écrasée par le passage des voitures. Me voilà bien au cœur de la vie, pensais-je brusquement : quand on contemple les années passées, on se trouve sur les mêmes sentiers de pierres et de feuilles ! Combien de passions volcaniques, combien de tendresses partagées, combien d’instants d’angoisse et de solitude, d’éclats de rires et de tempêtes de larmes, combien de bonheur et de souffrance pour arriver à ce moment précis ?


En côtoyant mes amis, j’ai voulu partager l’affection à chaque minute, j’ai souhaité offrir la douceur, donner la force à tous ceux qui souffrent ; cependant, je ne suis qu’un moucheron dans l’univers, alors, j’ai tendu la main à tous les êtres vivants, et commencé la ronde de la compassion et de la tolérance. Miracle cela fonctionne… Chaque jour la farandole grandit, les portes de l’espoir se sont ouvertes, et la joie a brodé sur les âmes de chacun un grand sourire. 


 

Martine Goblet

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article