Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

artiste du jour

HIRONDELLE

Minuscule demoiselle, Comme tu es belle, A peine huit semaines, Véritable petite reine. Légère comme une plume, Tu ne pèses que 8 gr, Dans ta petite robe brune Un petit bout de femme. Ton nom hirondelle, Tu en as les couleurs, Toi tu n’as pas d’ailes,...

Lire la suite

BONJOUR !

Je suis l’ordinateur à votre service ! Mon cerveau comporte une multitude de boîtes Qui vous fourniront toutes les données que vous désirez connaître ! De plus, je parle ! Oh ! bien sûr ! ma voix de ressemble pas à la vôtre ! Elle n’en possède pas la...

Lire la suite

Quand on a le coeur

Quand on a le cœur lourd Et qu’aucun battement Ne permet à l’amour De vivre simplement Quand on a le cœur gros Et que les rues sont pleines De gens qui chantent faux Leurs gammes de « je t’aime » Quand on a cœur lent Ne battant la mesure Qu’à coups de...

Lire la suite

Chômage

Hier, j’ai refermé la poubelle, Triste bilan d’une vie conventionnelle. Dans le tas, mes recherches d’emploi M’ont rappelé tout mon désarroi. Prostrée entre téléphones et lettres d’envoi, J’ai effectué patiemment Ce travail pénible et angoissant. Je ne...

Lire la suite

Quelle belle journée d'Automne...

Le soleil a fait resplendir les plus belles couleurs aujourd'hui... Il faisait bon de contempler ce que la nature nous apporte... Je savourais ce beau spectacle qui m'était tout a fait gratuit... Tout joyeusement, l'Automne nous a ouvert grandement sa...

Lire la suite

HELENE et DOMINIQUE

Où sont nos petits déjeuners d’antan Où tous les deux nous rions tant ? Devant nos bols et nos tartines On se regardait, on s’amusait, Pour tout pour rien, Mon Dieu qu’on était bien ! Tout était sujet à rire, On était heureux de ce plaisir. Puis, tu es...

Lire la suite

Hommage de Marie-France Moriaux

LE POÈTE AU GRAND CŒUR Le temps voluptueux t’enserre de ses bras, Il transperce ton cœur de la flèche de l’âge, T’enivrent des plaisirs aux frissons d’apparats ; Tu rêvais d’un Soleil, il t’a conquis, volage, Quelle réminiscence, ainsi, tu vénéras ? Un...

Lire la suite

Ode du Nouvel An

Tandis que vers le soir, la brume vespérale Habille chaque objet de son charme envoûtant Le jour pâle et contrit s’enfuit en tremblant Laissant dans la pénombre, un doux reflet d’opale ! Sur le marbre veiné d’éclats de pourpre et d’ambre, Repoussant le...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>