Pour le printemps : Renaissance

Publié le par REGARDS

Violettes Printemps 2010

 

L’homme accède à l’Infinitude

Du Printemps nouveau.

 

L’Éternité mesure sa longueur

En l’éphémère temps.

 

Couronnement de l’aube où s’échappe l’instant,

Visage du Soleil.

 

Languide, le mystère illumine les arbres,

Une hirondelle chante.

 

Intimement lié, l’élixir d’allégresse

Épouse la nature.

 

Sur le gazon, une jonquille

Fleure un parfum tendre.

 

A ses côtés, témoins, dans leur douce langueur,

De sombres violettes.

 

La jacinthe rosée empourpre le tapis.

Quels flamboyants arômes !

 

Un envol, Ô moineau ! Rouge-gorge picore.

Roucoule, tourterelle !

 

 

Marie-France Moriaux

 

Rosissante Jacinthe Princtemps 2010

Publié dans coups de coeur

Commenter cet article